OEUVRES OEUVRES BÉNÉVOLAT BÉNÉVOLAT ÉDITIONS PRÉCÉDENTES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES en en

missing 10 hours

Comment cela a-t-il pu se produire, dans un espace public et en compagnie de personnes qui se disent amies ? C'est la question qui se pose toujours en réponse à un énième cas de viol par une connaissance. Mais les viols de ce type impliquent souvent d'autres personnes que l'auteur et la victime. Missing 10 Hours vous fait réaliser à quel point la décision et les actions des passants peuvent influencer radicalement le cours d'une soirée.

Dans cette pièce interactive en RV, le spectateur est dirigé lors d'une soirée par Greg, un homme à la grosse tête et aux mauvaises intentions. Il injecte du GHB dans le verre de Mara, 22 ans, et celle-ci perd peu à peu le contrôle de ses actes. Une promenade nocturne se termine dans une ruelle,  où Greg pousse Mara dans un coin sombre. Les choix que fait le spectateur au cours de cette soirée - accompagner Greg, regarder passivement ou intervenir - déterminent l'issue du film : une fin en toute sécurité ou l'arrestation et l'interrogatoire au poste de police. 

2023
16 min
En anglais
Hongrie, Nouvelle-Zélande
VR 6DOF

ARTISTES

Fanni Fazakas
Fanni Fazakas est une artiste technique, directrice et chercheuse spécialisée dans l'utilisation de la technologie XR pour attirer l'attention sur les histoires des personnes marginalisées et créer un impact dans le monde réel. Son projet actuel, Missing 10 Hours, est une expérience de réalité virtuelle non fictionnelle qui explore l'utilisation du GHB comme drogue du viol et l'effet Bystander. Le projet a été reconnu pour son impact, remportant le prix Best in Show VR à Siggraph Los Angeles et Best XR Impact au DocEdge Film Festival New Zealand.

Grâce à son travail, Fanni a développé une série de stratégies et de principes de co-création qu'elle utilise activement dans son enseignement et son travail artistique au sein de son collectif d'artistes numériques RUMEXR. Elle a également dirigé plusieurs ateliers pour les femmes dans les secteurs de l'art et de la technologie afin de lutter contre la sous-représentation dans les domaines des effets visuels et de la musique électronique, comme MusicTechFest et ArsElectronica.

Fanni est actuellement maître de conférences à l'université Victoria Wellington - Te Herenga Waka, où elle enseigne dans le cadre du programme de maîtrise en technologie de la conception. Auparavant, elle a enseigné la narration non linéaire à l'université Moholy-Nagy d'art et de design, où elle a également obtenu sa licence. Fanni est aussi titulaire d'une maîtrise en télécommunications interactives du programme ITP de l'université de New York.

CrÉdits

RUMEXR