page d'accueil

les oeuvres les évènements à propos en

Blacksad: Under the Skin

Une enquête interactive du chat détective le plus célèbre de la BD dans un jeu vidéo d’exploration au coeur des bas-fonds de New York.

Pour retrouver la star montante Robert Yale avant un match de boxe décisif, John Blacksad enquête sur la mort de son coach Joe Dun. Cette affaire de corruption fidèle à l’atmosphère polar des années 50 se lit et se joue en point and click. La réalisation du jeu se démarque par une fidélité à l’univers de la bande dessinée et des cadrages dignes des films noirs américains. Le traitement en cel-shading des personnages 3D permet des effets d’ombrage qui rappellent le crayon de Juanjo Guarnido et renforcent l’immersion dans cette aventure jazzy.

 Français, Anglais, Italien, Allemand, Espagnol
 Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, PC, Mac
 Payant

ACHETER LE JEU

© Microids ■ Adaptation de l’univers de Juan DÍAZ CANALES et Juanjo GUARNIDO ■ © Guarnido – Diaz Canales / Dargaud 2020 © 2019 Anuman Interactive SA. Published by Anuman Interactive SA. Developed by Pendulo Studios and YS Interactive. Microids is a registered trademark of Anuman Interactive SA. All rights reserved. Avec le soutien du programme Europe Créative – MEDIA de l’Union Européenne



LES AUTEURS
Juanjo GUARNIDO

Dessinateur espagnol, Juanjo GUARNIDO est né à Grenade, en Espagne, en 1967. Après quelques années de fanzinat et d’illustrations de comics, il rentre dans le monde du dessin animé à Madrid. En 1993, il déménage à Paris pour intégrer les studios Walt Disney de Montreuil. Il a signé avec Teresa Valero la série Sorcelleries. En 2004, Blacksad obtient le prix du meilleur dessin au Festival d’Angoulême. Cette série best-seller a depuis été traduite dans de nombreux pays.


Juan DIAZ CANALÈS

Juan DIAZ CANALÈS est né en 1972 à Madrid, en Espagne. À 18 ans, il intègre un studio d’animation et y rencontre Juanjo Guarnido, avec lequel il se lie d’amitié. Blacksad est sa première série. Depuis, il travaille avec de nombreux dessinateurs, dont José-Luis Munuera sur le diptyque Fraternity (Dargaud, 2011).