call us now !
604 327 0201
Business Hours Access Map e-Store

La voix de la Kora


DANS LE CADRE DES RENDEZ-VOUS DU CINEMA QUEBECOIS ET FRANCOPHONE DE VANCOUVER

Wednesday, February 10 - 7:30pm
At Alliance Française

* Événement gratuit sur présentation du membership Festival ($3)

La voix de la Kora
(Claudine Pommier, Canada, 2015, documentaire).
Sous-titres anglais / English subtitles


La kora est une harpe-luth originaire d'Afrique de l’Ouest. Traditionnellement, la kora est jouée par les Griots, qui sont aussi conteurs, poètes, mémorialistes, conseillers des princes, médiateurs. Le Griot parle et chante tout en jouant des musiques extrêmement élaborées, transmises de père en fils, enrichies à chaque génération. La kora est un instrument au son délicat et profond. Sa caisse de résonance est une demi-calebasse recouverte d'une peau de bœuf et traversée par une hampe. Au nombre de 21, les cordes se répartissent en deux rangées parallèles et se rattachent à la hampe par des anneaux en cuir; deux antennes permettent de se tenir l'instrument et d'en jouer à l'aide des index et des pouces.
« La Voix de la Kora » retrace l’histoire et l’évolution de l’instrument, et explore l’interaction de la musique africaine avec la musique occidentale. Les collaborations entre musiciens d’origines diverses sont de plus en plus fréquentes, et la kora s’éloigne souvent du « traditionnel » pour s’intégrer à la « musique du monde ».

The kora is a harp-lute originating in West Africa. Traditionally it is played by the “Griots”, who have been for centuries, from father to son, storytellers, diplomats, advisers, keepers of memories, poets. The Griot talks and sings while playing a very elaborate music that gets enriched from generation to generation. The kora is an instrument with a deep and delicate sound. It is made of a half-calabash covered with cow skin, a long hardwood neck, and 21 strings made of guts or baobab fibers, fastened to the neck by rings made of cow skin. “The Voice of the Kora” retraces the history and evolution of the instrument, and looks at the interaction of African music with Occidental music. The collaborations between musicians of diverse origins are more and more frequent, and often the kora drifts away from the “traditional” to become part of the “world music” scene.




It all comes with BONJOUR